Selon ComScore, une société américaine spécialisée dans l'analyse web, 50% des recherches seront vocales avant la fin de l'année 2020 aux USA. Par ailleurs, la France n'y échappe pas puisque les recherches vocales dans notre pays ne font que grimper depuis plusieurs années. Nous avons bien compris que la recherche vocale tire son épingle du jeu et se positionne comme étant LA grande évolution en matière de contenus et recherche d'informations sur le web. Ceci nous amène à notre question principale : En tant que rédacteur web, comment optimiser son contenu pour la recherche vocale ? Si 50% des recherches seront vocales d'ici peu, il faut nous y préparer et nous adapter à ce changement. Voici donc les quelques conseils à suivre pour adapter son contenu web à la recherche vocale.

Privilégier les questions et keywords longue-traîne

Pourbien optimiser son contenu pour la recherche vocale, il faut dans un premier temps avoir en tête que l'on ne parle pas comme on tape. La requête faite via la recherche vocale se fera via un langage que l'on appelle langage speakable, c'est-à-dire parlé. Le choix des mots doit se rapprocher le plus possible du flux naturel de la langue parlée. Pour vous donner un exemple, si l'on veut connaître l'âge de Michel Drucker via la barre de recherches Google, on tapera généralement "âge Michel Drucker". En revanche, si l'on cherche la même réponse via la recherche vocale, on posera l'intégralité de la question : "Quel âge a Michel Drucker ?". La structure et le phrasé sont donc totalement différents. C'est pourquoi, il est essentiel de privilégier les questions et keywords longue-traîne (long tail en anglais) lors de l'optimisation de son contenu pour la recherche vocale. Il s'agit ici simplement de s'adapter à son public cible. Attention tout de même, privilégiez la longue-traîne ne signifie en aucun cas que vous devrez faire traîner votre réponse... ;). Vous comprendrez mieux dans la suite de cet article. 

Rechercher la position 0

Certaines rumeurs laissent à penser que le fameux featured snippet, alias "la position 0" serait le plus proche de la meilleure réponse trouvée par Google à une requête effectuée via recherche vocale. Pour quelle raison ? Eh bien, il se trouve que les featured snippets ont bien souvent comme particularité d'être concis, clairs et synthétiques, tout comme... les réponses données aux recherches vocales. L'optimisation de son contenu pour la recherche vocale passe(rait) donc par la recherche de l'obtention de la position 0. 

Aujourd'hui, le secret dufeatured snippet est encore bien gardé mais l'on peut tout de même remarquer plusieurs similitudes dans les extraits choisis pour atteindre la position 0 et ce sont ces dernières qui vont nous aider à optimiser au maximum notre contenu. Voici 3 conseils pour tenter d'atteindre cette position si convoitée : 

1) N'hésitez pas à répéter le titre (qui sera donc une question) de votre article dans le corps


En effet, si vous ne l'aviez pas déjà compris, le titre de votre article doit être une question. Vous répondez à la même question que se pose l'utilisateur de la recherche vocale. De ce fait, il est particulièrement conseillé de répéter cette question plusieurs fois dans le corps de l'article, tout comme vous le faites avec un keyword habituel. 

2) Faites apparaître la réponse à la question très rapidement 

Pour bienoptimiser son contenu pour la recherche vocale, il vaut mieux faire apparaître la réponse à la question le plus vite possible. Afin de faciliter le travail d'interprétation et lecture des bots (robots) de Google, la réponse à la question doit être claire, tenir en une seule phrase ou liste et idéalement, apparaître dans le premier paragraphe de votre article. "Mais quel est l'intérêt à ce que je divulgue la réponse dès le début de l'article ? Les gens ne vont plus vouloir lire le reste après !" nous direz-vous. Alors oui... et non. N'oubliez pas que votre but ici est d'optimiser votre contenu pour la recherche vocale et dans le même temps de rechercher à obtenir la position 0. Vous souhaitez que l'utilisateur obtienne rapidement sa réponse. Admettons que la question et le titre de votre article soient : "Quels sont les chiens qui ressemblent le plus à des loups ?". Dès le premier paragraphe, vous donnerez la réponse à l'utilisateur de la façon suivante : 

" H2 : Les races de chiens qui ressemblent le plus à des loups

  Corps :  [...] Les races de chiens qui ressemblent le plus à des loups sont : 

  • Tamaskan ;
  • Malamute d'Alaska ;
  • Husky sibérien ;
  • Utonagan... "

Votre premier paragraphe doit être court et focalisé sur la divulgation claire et nette de la réponse à la question. Celle-ci doit tenir en quelques lignes et être rapidement repérable visuellement par l'utilisateur. Néanmoins, rien ne vous empêche (bien au contraire même) de développer votre article dans les paragraphes suivants en décrivant chaque race présente dans l'article. Ca va ? Vous arrivez à suivre ? ;) 

3) Utilisez systématiquement les balises pour segmenter le contenu

Afin de signaler aux bots de Google que vous offrez la ou les réponses à une question précise, il vous faut absolument utiliser les balises (h1, h2, h3...). Cette pratique permet aux robots d'identifier rapidement les réponses et leur affichage dans le coeur de votre contenu. Les titres de vos h2 et h3 doivent également être le plus précis possible et donner au lecteur (et aux robots) une description nette de ce qui l'attend dans le paragraphe suivant. 

Voilà, avec ces 3 conseils, vous augmenterez significativement vos chances de décrocher le featured snippet et en même temps, améliorerez drastiquement votre optimisation recherche vocale. Attention néanmoins ! Même si vous obtenez la position 0, ce n'est pas gagné ! Le plus important étant en réalité de la garder. De fait, si votre client est un client régulier, n'hésitez pas à réviser voscontenus optimisés pour la recherche vocale le plus souvent possible. En cas de listing, n'hésitez pas à utiliser les listes à puces.

Anticiper les prochaines questions de l'utilisateur

Reprenons notre tout premier exemple. Notre utilisateur type veut connaître l'âge de Michel Drucker et le demande à son assistant vocal : "Ok Google. Quel âge a Michel Drucker ?". Très bien, nous super rédacteurs web, allons lui donner la réponse à sa question très rapidement dans le début de l'article. Mais pas que... Imaginez-vous dans une conversation orale réelle avec votre ami curieux de connaître l'âge de Michel. Une fois qu'il aura sa réponse, que va t-il se passer ? Eh bien, il est fort probable que votre ami se pose d'autres questions sur l'intéressé : "Mais au fait... il est né où ? En France ou pas ? Et il est marié avec qui ?". C'est là que la recherche sémantique intervient et prend un rôle important dansl'optimisation SEO vocal. Dans cet exemple, on parlera de requêtes relative entre-elles. En répondant à toutes ces questions en même temps, vous augmentez vos chances d'être bien positionnés sur n'importe laquelle de ces requêtes et par conséquent, sur toutes. Tout cela est très sensé, en réalité. Un contenu sur l'âge de Michel Drucker ne vous apporterait pas assez de matière pour un article, il vous faut l'étoffer. Par conséquent, vous l'étofferez en répondant à d'autres questions du même style et en suivant toujours la même structure : balises claires, réponses concises et leur affichage doit être rapide dans le paragraphe.

Optimisation vocale pour SEO local 

Votre client veut que vous gériez le contenu de son site web. Afin de l'optimiser pour la recherche vocale, deux conseils sont à garder à l'esprit : Google My Business et le format FAQ. 

Dans un premier temps, si votre client est un habitué et vous fait assez confiance pour gérer son Google My Business, faites en sorte que le plus d'informations possible soient enregistrées sur cette page. Pourquoi ? Eh ben, lorsque qu'un utilisateur rechercha une info locale en passant par la recherche vocale, la plupart du temps, les résultats fournis sont tirés de Google My Business.

Par ailleurs, inclure une page FAQ est également fortement conseillé. Les FAQ sont considérées comme du contenu speakable et permettent de répondre aux questions les plus fréquemment posées de manière concise et groupée. Vous devrez vous concentrer sur les keywords longue-traîne et opter pour un ton conversationnel, comme précisé plus tôt dans cet article. Afin de réaliser le meilleur contenu optimisé recherche vocale pour SEO local, il vous faudra très certainement rechercher les questions les plus fréquemment posées par la cible de votre client et vous en servir pour construire ledit contenu. 

 

L'optimisation de son contenu pour la recherche vocale n'est pas une science exacte. En effet, même si la recherche vocale commence petit à petit à prendre une place importante dans la recherche de réponses sur le web, les infos demeurent peu nombreuses. A n'en pas douter, les années à venir sauront nous éclairer sur les meilleures façons de procéder. Malgré tout, nous espérons que cet article vous aura donné les bases et les clés pour une bonne optimisation recherche vocale de votre contenu. Bon courage à tous, chers rédacteurs web !