Et si on arrêtait de rédiger du contenu uniquement pour faire du charme aux moteurs de recherche ? Pour survivre dans l’univers du marketing de contenu, les rédacteurs web oublient souvent de rédiger pour l’humain, autrement dit pour l’utilisateur à qui s’adresse le contenu web. Le référencement est roi et l’expérience de l’utilisateur ou user experience (UX) passe souvent au second plan. Pourquoi privilégier la rédaction pour l’utilisateur ? Par quels types de contenu les internautes sont-ils attirés ? Quelles sont les meilleures pratiques d’UX Writing ? Tout savoir sur le référencement c’est bien, se concentrer sur l’utilisateur c’est mieux ! On vous livre des arguments sans faille pour vous en convaincre !

Commander un contenu

Rédaction pour les moteurs de recherche vs rédaction pour l’utilisateur

En rédaction web, la priorité a longtemps été de bien positionner les contenus sur les moteurs de recherche. Pour la plupart des initiés en rédaction web, un bon rédacteur web devait donc avant tout tenir compte des exigences techniques suivantes :

  • Pertinence sémantique
  • Densité des mots clés
  • Silos de contenu
  • Balisage des données structurées
  • Structures des liens internes
  • Optimisation du taux de conversion

Depuis, les algorithmes Pingouin et Panda sont passés par là révolutionnant au passage l’approche des rédacteurs web. Le contenu de votre site n'est pas qualitatif ? Il est pénalisé ! L’utilisateur devait désormais être mis au centre du travail d’écriture. Ce changement d’algorithme était donc une véritable invitation à adopter une démarche UX, à rédiger pour l’humain.

Pour faire simple, la rédaction pour l’utilisateur se donne pour objectif de créer le meilleur contenu pour l’internaute. Centrée sur l’humain, l’écriture web accompagne l’utilisateur dans sa navigation, rendant cette dernière la plus fluide possible et offrant à l’internaute les informations qu’il a besoin de trouver. Plutôt logique non ?

Commander un contenu

UX Writing : définition et intérêt de la rédaction pour l'utilisateur

L’UX Design est apparu en premier pour chouchouter l’utilisateur ! Les sources d’irritation et les zones de friction étaient prises en compte au niveau de l’interface pour améliorer l’expérience utilisateur. Ce n’était pas encore le cas au niveau du texte. D’où l’apparition à sa suite de l’UX Writing, un contenu destiné à rendre la navigation des internautes plus intuitives. Concrètement, il s’agit de tenir compte des différents pics émotionnels de l’humain qui se trouve derrière l’écran.

pour qui écrire un contenu webUn bon exemple d’UX Writing, c’est l’application Too Good To Go. Le persona y donne d’emblée le tone of voice : chaleureux et drôle ! Il accompagne pas à pas l’utilisateur et le tranquillise à chaque étape créant une proximité agréable. L’utilisateur qui « rêve d’un monde anti-gaspi » est invité à rejoindre la communauté « pour sauver de délicieux produits ». Le questionnaire froid et sans âme habituel à l’inscription est remplacé par des questions sympathiques du genre « Quel est ton p’ti nom ? ». L’invitation à s’inscrire à la newsletter se conclut par un « Promis, c’est super » très motivant. Bref l’utilisateur se sent comme chez lui !

Vous l’avez compris, l’intérêt de la rédaction pour l’utilisateur c’est qu’elle suit pas à pas les différentes étapes que parcourt l’internaute pour faciliter celles qui sont désagréables ou difficiles. Qui n’a jamais quitté un site au beau milieu d’une démarche d’achat ou stoppé à mi-parcours la lecture d'un article parce qu’il trouvait l’expérience trop fastidieuse ou irritante ? Pour une meilleure gestion de ces moments de stress et de friction, le rédacteur web doit donc adopter un ton très rassurant, plein d’empathie. Vous savez, cette qualité très agréable qui consiste à se mettre à la place de l’autre et qu’on aimerait tous que notre entourage nous manifeste …

Rédaction pour l’utilisateur : quelques conseils d’écriture

Première chose, on ne reste pas centré sur ses envies, on s’inscrit dans une démarche empathique qui invite à sortir de soi, de ses propres perspectives et attentes pour mieux comprendre l’utilisateur final, ses envies, ses besoins, ses difficultés. Ensuite, on rédige en tenant compte des points suivants :

  • La simplicité : il s’agit d’utiliser un vocabulaire adapté au contexte de l’utilisateur et de privilégier des phrases courtes et l’utilisation du présent.
  • Le confort de l’utilisateur : il est impératif de hiérarchiser l’information par des sous-titres, des paragraphes, des listes à puces, …
  • La densité : le contenu doit aller à l’essentiel, offrir à l’utilisateur les renseignements dont il a besoin et être épuré de toute information inutile.
  • L’action : l’écriture doit être rythmée, favoriser l’interactivité et mettre en valeur un objectif clair dès l’accroche et dans les calls to action.

Vous voilà fin prêt à rédiger pour l’utilisateur ! Alors on arrête de bosser pour les moteurs de recherche et on mise enfin sur une écriture centrée sur l’humain pour combler les attentes des internautes.